Je suis timide et je me soigne ! Comment j'ai progressé face à ma timidité.

6/26/2015

Hola ginamigas !

Le sujet d'aujourd'hui est assez personnel mais je pense qu'il pourrait être intéressant d'en parler parce que je sais que beaucoup de personnes sont ou étaient dans ce cas, et ça pourrait être sympa d'en discuter. Il s'agit de la timidité. Beaucoup de personnes minimisent l'impact que la timidité a sur les personnes concernées ; "tu pourrais faire un effort, être plus sociable" et ce genre de réflexions reviennent de temps en temps, comme si être timide était un choix délibéré. Être timide demande un effort considérable même pour des actions quotidiennes qui peuvent paraître complètement anodines, comme par exemple aller chercher son croissant à la boulangerie ou demander une autre taille dans un magasin de prêt-à-porter.

Pour ma part, je suis timide depuis mon enfance, et ma timidité s'est accentuée pendant la période de l'adolescence (comme c'est le cas pour beaucoup de personnes timides). Je me souviens qu'à mes 11-12 ans je me laissait pousser la frange jusqu'à ne plus rien voir (et ce n'était pas seulement à cause de ma période emo *et oui, moi aussi j'ai eu ma période Tokyo Hotel/emo*) juste pour ne pas avoir à croiser le regard de quiconque. A l'époque, l'idée de regarder quelqu'un droit dans les yeux me terrifiait totalement, tout comme discuter avec une personne qui m'était inconnue. Je n'osais pas demander une autre taille lorsque je faisais des essayages dans les magasins, demander une carafe d'eau au serveur dans un restaurant, je demandais toujours à mon entourage de le faire pour moi.
Pour moi, il était important (et ça l'est toujours) de sortir de ma zone de confort et d'essayer d'aller à l'encontre de cette timidité. Beaucoup de tentatives d'approche ont suivi, j'essayais de me forcer à faire tout ce que la timidité m'empêchait de faire, seulement les résultats étaient peu probants et je me dégonflait facilement. Cependant, certaines de mes activités m'ont permis de m'émanciper et de m'aider à devenir moins timide.

Les arts ou rien !

Certaines personnes se donnent corps et âme dans les activités sportives et cela les aide à maîtriser leur timidité et à développer leur aisance à communiquer avec les autres. Pour ma part, c'est le domaine artistique qui m'a permis de peu à peu atténuer ma timidité, la musique plus particulièrement (mais également l'écriture et le dessin).
J'ai toujours été plus ou moins dans le domaine de la musique, j'ai grandi avec une mère chanteuse et donc dans un environnement musical riche. Le premier instrument que j'ai pratiqué est la batterie (et oui, un rêve depuis que je suis petite). J'ai commencé à l'âge de 11 ans, et c'est là que mon amour pour la musique a petit à petit évolué comme une bouffée d'oxygène, un domaine qui au fil des années n'a fait que m'apporter bonheur et épanouissement. Mon professeur de batterie m'a fait progressé très rapidement et m'a transmis tout son amour pour les instruments notamment pour la batterie et la guitare. Et c'est ainsi que j'ai commencé la guitare, 3 ans après avoir commencé la batterie. A côté de ces pratiques d'instruments, j'avais la passion du chant. Lors de mes années collèges, j'ai participé à une option de comédie musicale, et le fait de partager le même amour de la musique et du chant avec mes camarades m'a permise de plus m'ouvrir aux autres. Sur scène je me sentais bien, à ma place. Le regard des autres n'existait plus, chaque moment de scène était synonyme d'adrénaline et de partage avec ceux qui m'écoutaient chanter. Mon professeur de batterie et de guitare m'a ensuite convaincue de me mettre sérieusement à chanter, et c'est comme ça que j'ai pris part à plusieurs formations musicales, plusieurs groupes. Et c'est vraiment à ce moment-là que ma timidité s'est peu à peu effacée. Le fait d'être constamment en contact avec les gens à travers la chanson, mais aussi après les représentations, m'a permis de briser la barrières que la timidité mettait entre les autres et moi. De plus, j'ai appris à me surpasser grâce à la musique, à vouloir donner toujours plus et de faire toujours mieux.



Quand je suis arrivée sur Bordeaux, ma timidité est un peu remontée à la surface. Moi, fille de la campagne dans une ville pour y vivre quotidiennement. N'ayant plus de groupe, je me retrouve donc seule dans mon aventure musicale, mais je ne fais plus de scène. Je n'avais plus l'adrénaline, et puis faire des cover sur Youtube est un contact assez virtuel au final, vous ne voyez pas les personnes avec qui vous partagez votre passion. Il fallait alors trouver une solution pour éviter mon isolement imminent. Et puis j'ai commencé à sortir seule pour rencontrer du monde. J'allais à des conventions manga/jeux vidéos et j'ai fait des rencontres sympathiques ! Faisant de la photo, je participais à des sorties photos sur le thème du cosplay. Puis j'ai perdu peu à peu l'intérêt que j'avais pour ce genre d’événements.
Septembre 2013, je déménage dans un village à 30 minutes de Bordeaux et je décide de faire ma terminale par le biais du CNED, à domicile. L'isolement est peu à peu revenu, et la timidité avec. Quand on n'a plus l'habitude d'être au contact des gens, il est difficile de se faire des relations avec les personnes que l'on peut rencontrer. Et puis en mai 2014, en cherchant des avis sur des adresses bordelaises, je tombe sur le site Yelp, communauté d'internautes qui rédigent des avis sur des lieux publics.

Et là, j'ai eu un déclic : j'adore écrire, et sortant souvent seule, ça pourrait être une bonne chose d'écrire des avis sur des endroits que j'ai pu tester. Et hop, je m'inscris ! Je suis très chaleureusement accueillie par la Comunity Manager du site (coucou Cyrielle !) et par les autres membres. En juillet 2014, j'ai fait ma première soirée Yelp. J'appréhendais le fait d'être la plus jeune membre (à l'époque, je n'étais pas encore majeure) et qu'ainsi, personne ne souhaite discuter avec moi. Et au final, j'ai rencontré beaucoup de personnes bienveillantes et vraiment sympathiques que je me fais un plaisir de retrouver à chaque événement Yelp. Et à chaque événement, je rencontre de nouvelles têtes, et ainsi de suite. Dans les soirées et activités organisées par les Community Manager de Yelp, il est très facile d'aborder les gens et de venir à leur rencontre. Tout le monde est ouvert à la discussion. Cela peut paraître peut-être excessif, mais Yelp a constitué pour moi une véritable renaissance pour moi et a largement contribué à mettre fin à une grande partie de ma timidité. 

Ma première soirée Yelp en juillet 2014


Je pense que trouver une activité qui permet de s'exprimer de manière différente est une bonne thérapie contre la timidité. Le théâtre, le sport, la musique, le dessin, la photographie, l'écriture, s'inscrire à des activités, à des sorties de groupe, faire du bénévolat et j'en passe... Le tout est de se décider à sauter le pas, et à être déterminé à en finir avec la timidité qui nous ronge peu à peu. Tenter de nouvelles expériences et sortir de sa zone de confort, c'est le plus important. Après cette petite croisade que j'ai mené contre ma timidité, je peu en parler sans honte. A l'heure actuelle, je dirais que je suis à 95% "guérie" de ma timidité. Bien sûr, il me reste des points à améliorer et à travailler, des gènes que je peux ressentir au quotidien. Dans les transports en commun je regarde mes pieds ou je m’assois côté vitre pour ne pas avoir à regarder les gens et je ne me sens pas tout à fait à l'aise quand je suis entourée de personnes de ma tranche d'âge que je ne connais pas (j'ai toujours eu plus de facilité à parler avec des personnes qui sont plus âgées que moi, allez savoir pourquoi). Néanmoins, j'essaie de faire un maximum d'activités nécessitant le contact avec les gens pour faire disparaître de manière définitive ma timidité.

J'espère que cet article ne vous a pas trop ennuyé ou déçu, en tout cas je suis heureuse de l'avoir enfin fait car il était important pour moi de partager cela avec vous. Et je serais ravie de discuter de ce sujet avec vous, n'hésitez pas à m'envoyer des messages !



You Might Also Like

0 commentaires

Suis-moi sur Facebook...

...Instagram...

...et Lookbook !