21 juillet 2015

Je suis flexitarienne : le B.A.B.A du flexitarisme

Hello ginamigas !

"Je suis flexitarienne" : en voyant ce titre, je suis persuadée que beaucoup parmi vous se demande ce qu'est le flexitarisme. En France peu de personnes savent ce qu'est le flexitarisme, ou du moins ne connaissent pas ce terme qui représente un mode d'alimentation. Je vais vous aider à y voir plus clair sur ce qu'est le flexitarisme, étant moi-même flexitarienne depuis maintenant 2 ans et demi. 

Introduction au flexitarisme: késako ?

Le flexitarisme est un mode d'alimentation semi-végétarien, la définition exacte étant "régime végétarien consommant occasionnellement de la viande". Mais alors me direz-vous, c'est aussi un régime semi-omnivore. Je pense à titre personnel qu'on peut considérer les deux propostitions comme étant justes, même si pour moi le flexitarisme penche plus vers le semi-végétarisme. Au quotidien, nous-autres flexitariens ne consommons pas de viande. Le flexitarien est un consommateur de viande occasionnel, il en consomme lorsqu'il est invité chez des amis, lors d’occasions particulières, ou tout simplement lorsque l'envie se fait sentir. Alors, pourquoi ne pas être complètement omnivore ou entièrement végétarien ? Les raisons principales d'adopter le flexitarisme comme mode d'alimentation sont :
  • des raisons médicales (régime alimentaire qui requiert une faible consommation de viande)
  • des raisons éthiques 
  • des raisons environnementales
  • des raisons diététiques
  • pour faire une transition temporaire entre l'omnivorisme et le végétarisme 
  • ou tout simplement, pour une question de goût (quelqu'un qui n'aime pas spécialement la viande)
Nous sommes de plus en plus nombreux(euses) à surveiller notre mode de consommation, notamment lorsque cela concerne notre alimentation, et le flexitarisme commence peu à se répandre.

Les bénéfices du flexitarisme.

Il y a des bénéfices à tirer du flexitarisme, nous seulement pour nous mais aussi pour notre environnement. Le flexitarisme permet de réduire son empreinte écologique, c'est-à-dire notre impact CO² (l'élevage animal étant l'un des domaines où l'émission de CO² est la plus forte). Mais au delà de l'aspect environnemental, le flexitarisme peut - dans le cadre d'une alimentation saine bien évidemment - réguler le poids (mais pas forcément à en faire perdre, attention !!!). Aussi, lorsqu'on ne consomme pas ou peu de viande, cela se ressent dans le budget des courses. Ainsi, vous pouvez consommer des produits de meilleure qualité mais aussi lorsque vous souhaitez consommer occasionnellement de la viande issue d'une agriculture respectueuse des conditions animales, votre budget pourra vous le permettre grâce aux économies réalisées. 

Le flexitarisme au quotidien : mon expérience.

Cela fait maintenant 2 ans et demi que j'ai adopté le flexitarisme. Au départ, cela était lié à mes problèmes de santé : ayant une colopathie, je devais supprimer toute nourriture trop grasse et diminuer très fortement ma consommation de viande. Il y a encore 4 ans je vous aurais dit qu'il aurait été inimaginable de diminuer ma consommation de viande car j'étais très friande de viande, j'en mangeais quasiment midi et soir. Ma colopathie m'a permis plus facilement de diminuer ma consommation de viande car j'avais un énorme dégoût alimentaire, et de toute façon si ma consommation de viande ne diminuait pas, je savais que ma guérison aurait été plus lente. 
Le premier mois a été difficile car du jour au lendemain j'ai arrêté de manger de la viande quotidiennement ; j'ai commencé avec 2 plats de viande par semaine, ensuite 1, et puis j'ai complètement arrêté de manger de la viande. Suite à ça je suis restée 8 mois sans consommer de la viande, et ce, même quand je sortais. Je me suis bien habituée à ce mode d'alimentation.

Lorsque ma colopathie a commencé à aller mieux, j'aurais très bien pu arrêter le régime flexitarien et reprendre mon ancienne alimentation. Seulement, ce mode d'alimentation me convient parfaitement et depuis, je ne me vois plus retourner à mon ancienne alimentation. L'avantage de ce mode d'alimentation est que je ne prend quasiment plus de poids, ou sinon très rarement et très peu. Ayant également une conscience éthique assez importante quant aux conditions des animaux, cela a complètement changé mon mode de consommation : les rares fois où j'achète de la viande, je fais très attention à sa provenance et aux conditions de l'élevage de l'animal. Je préfère consommer moins mais consommer des produits avec une meilleure qualité. Être flexitarienne est aussi un moyen pour moi d'être très proche du végétarisme, tout en gardant la liberté de pouvoir manger de la viande si l'envie se présente, ou bien si je suis invitée. Ainsi, je n'impose pas mon mode d'alimentation à mes hôtes si je suis invitée.  C'est l'avantage de la flexibilité du semi-végétarisme (ou omnivorisme occasionnel). La seule viande que j'achète de temps en temps chez moi, c'est du poisson, généralement du saumon ou de la truite. Sinon je ne consomme quasiment pas de viande au quotidien. Cependant, je suis une grande consommatrice de yaourts et fromages, je l'avoue.

Côté santé, je n'ai aucune carence alimentaire. Comme beaucoup de végétariens vous diront, il y a de nombreux aliments qui apportent tous les nutriments présents dans la viande comme les protéines ou le fer par exemple. Comme tout mode d'alimentation, le tout est de varier l'alimentation pour en tirer le plus de bénéfices. Pour ma part, j'adore cuisiner alors c'est un véritable plaisir de varier les saveurs au fil des jours, et contrairement aux idées reçues, l'alimentation végétarienne peut-être très variée. Si vous avez l'occasion de passer sur mon Instagram (ici) vous aurez un petit aperçu de ce que je mange au quotidien.

Tagliatelles de courgette sautées à la sauce soja et au gingembre
Saumon fumé, endives au yaourt, tomme des Pyréenées et tranches de pain - repas omnivore
Riz blanc, haricots rouges aux tomates concassées

J'espère que cet article vous aura éclairé sur ce qu'est le flexitarisme et que ces explications vous ont plu, n'hésitez pas à poser vos questions ! 


Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

© The Crystal Sheep
Maira Gall